Bienvenue

Bienvenue sur le site Beeehwatch...un autre regard de certaines brebis sur l'enseignement de la Watchtower Bible and Tract Society.

Beeeh oui!

BeeehWatch relève des éléments, faits et autres questions présents dans les publications ainsi que les croyances de la WB&TS.


1 Thessaloniciens 5:21: "Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent"

jeudi 12 avril 2012

Historique, pas mythique.

Dans son article de la TG du 01/06/2012 "Historique, pas mythique", la WT prend quelques références archéologiques pour étayer son propos, mais....




Dans l’absolu, la WT a raison de prendre des références archéologiques pour établir la véracité de la bible quant à l'histoire qu'elle narre.
Notamment, par exemple, le nom des rois cités.
Seulement, prendre ces références et s'en servir comme preuves, ne doit pas occulter LE RESTE de ce qu'elles nous informent.
Et surtout, accepter les découvertes et les conclusions de personnes faisant autorités en la matière, ne doit pas nous soustraire à l’observation et la lecture de TOUTES leurs découvertes et conclusions.


Le cas du second paragraphe:
LES DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES : Au milieu des ruines
de Babylone, les archéologues ont exhumé des documents administratifs datés du règne de Neboukadnetsar II. Ils détaillent les rations donnees aux prisonniers et à d’autres qui dépendaient de la maisonnée royale. Les listes mentionnent “ Ja’ukînu [Yehoïakîn] ”, “ roi du pays de Jâhudu [Juda] ”, et sa maisonnée. Qu’en est-il de l’existence d’Evil-Merodak ? Une inscription figure sur un vase découvert près de Suse : “ Palais d’Evilmerodach roi de Babylone, fils de Nabuchodonosor roi de Babylone . ”


La première phrase citée, “ Ja’ukînu [Yehoïakîn] ”, “ roi du pays de Jâhudu [Juda] ”, fait référence à  A. Parrot, Cahiers d’archéologie biblique no 8, Babylone et l’Ancien Testament, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1956, p. 84.


André Parrot est un archéologue français spécialisé dans le Proche-Orient ancien qui a dirigé des fouilles au Liban, en Irak et en Syrie.
Et dans son ouvrage cité plus haut, il établit l'accession au trône de Sédécias (Yehoïakîn ou Tsidqiya) en l'année 597 av. JC.


Reprenons les versets biblique Jérémie 39:1-3, bien connus:
39 Dans la neuvième année de Tsidqiya le roi de Juda, au dixième mois, Neboukadretsar le roi de Babylone et toutes ses forces militaires vinrent à Jérusalem et se mirent à l’assiéger.
2 Dans la onzième année de Tsidqiya, au quatrième mois, le neuvième jour du mois, la ville fut ouverte par une brèche. 3 Alors tous les princes du roi de Babylone entrèrent et siégèrent dans la Porte du Milieu ; [il y avait là] Nergal-Sharétser, Samgar-Nebo, Sarsekim, Rabsaris, Nergal-Sharétser le Rabmag, et tout le reste des princes du roi de Babylone.
Ces versets font bien sûr référence au siège et à la destruction de Jérusalem par les Babyloniens.
Un petit calcul nous amène à -586 pour la destruction de Jérusalem, bien loin de -607, n'est-ce pas?


Beeeh alors Madame la WatchTower, on oublie de lire tout le livre de A.Parrot? C'est pas bien ça!
J'ai trouvé une belle devise pour la WatchTower:
See What I Wanna See

Pour conclure j'aime bien la référence biblique en guise de sous-titre de l'article, sous-entend "j'ai bien fait mon boulot, comme c'est dit dans la Bible":
“ J’ai recherché toutes choses avec exactitude depuis le début. ” — LUC 1:3.
Ou comment prendre que ce dont on a besoin pour sa cause, et ça...avec la WT.
C'est historique et surtout pas mythique!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire