Bienvenue

Bienvenue sur le site Beeehwatch...un autre regard de certaines brebis sur l'enseignement de la Watchtower Bible and Tract Society.

Beeeh oui!

BeeehWatch relève des éléments, faits et autres questions présents dans les publications ainsi que les croyances de la WB&TS.


1 Thessaloniciens 5:21: "Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent"

lundi 3 décembre 2012

Fallait pas!

J'ai une petite histoire à raconter à vos enfants avant de s'endormir!
Une histoire pleine d'amour tirée de la Bible.
De cette histoire, vos chers bambins pourront tirer une bonne leçon de vie (!!!!?????) et peut-être, je dis bien peut-être, dormir tranquille...

Vous connaissez sans doute l'histoire de Élisée qui "hérite" de l'"esprit" d'Elie.
En effet, après qu’Élie soit emporté par un "OVNI/Char céleste", Élisée réclame son "esprit" et l'obtient, avec les "pouvoirs" qui vont avec. (2 rois 2:1-15 - On reviendra sur ce passage dans un autre billet).
Ensuite fort de sa nouvelle tenue et de l'"esprit" d'Elie (en double!), Élisée part pour Béthel.
En chemin il se passe quelque chose d'étrange, beeeh ok c'est tout le récit qui est étrange, mais...

2 Rois 2.23 (Martin)
23 Il monta de là à Bethel; et comme il montait par le chemin, des petits garçons sortirent de la ville, et en se moquant de lui, ils lui disaient : Monte chauve, monte chauve.
24 Et [Élisée]regarda derrière lui, et les ayant regardés, il les maudit au Nom de l'Eternel; sur quoi deux ourses sortirent de la forêt, et déchirèrent quarante-deux de ces enfants-là.
25 Et il s'en alla de là en la montagne de Carmel, d'où il s'en retourna à Samarie.

Traduction CHOURAQUI:
23.     Il monte de là à Béit-Él. Il monte, lui, sur la route.
De petits enfants sortent de la ville et le persiflent.
Ils lui disent: « Monte, chauve ! Monte, chauve ! »
24.     Il se tourne derrière lui, les voit et les maudit au nom de IHVH-Adonaï.
Sortent deux ours de la forêt.Ils déchirent parmi eux quarante-deux enfants.
25.     Il va de là au mont Karmèl et de là retourne à Shomrôn.
Beeeh il est vraiment sympa Élisée, non?
Pas de quartier pour les gamins qui se moque du prophète!

Voilà l'explication de la Watch dans it (Perspicacité)-1 page 727
De Jéricho, Élisha monte à Béthel, à environ 900 m d’altitude au-dessus du niveau de la mer, là où autrefois il a accompagné Éliya chez un groupe de fils des prophètes (2R 2:3). En chemin, il rencontre une bande de jeunes délinquants qui se montrent extrêmement irrespectueux envers lui et sa fonction de prophète. “ Monte, chauve ! Monte, chauve ! ” lui lancent-ils, moqueurs. En clair, ils veulent soit qu’il continue de monter à Béthel, soit qu’il quitte la terre comme son prédécesseur est censé l’avoir fait (2R 2:11). Pour apprendre à ces jeunes gens et à leurs parents le respect du prophète de Jéhovah, Élisha se retourne et appelle le mal sur eux au nom de Jéhovah. Soudain, deux ourses sortent de la forêt et mettent en pièces 42 d’entre eux. — 2R 2:23, 24.
"une bande de jeunes délinquants", moi je lis petits enfants, petits garçons...
"Pour apprendre à ces jeunes gens", beeeh une fois mort on ne tire aucune leçon!

Ce qui est intéressant de noter que c'est bien Élisée qui appelle le malheur sur ces enfants au nom de YHWH, s'en suit le carnage des ours (des mamans ours).
Élisée, en tant que prophète de YHWH devait connaître la Loi qui dit en Lévitique 19:18  (Louis Segond - 1910)
18 Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Eternel.
Belle leçon d'amour et de respect de la Loi n'est-ce pas?
et YHWH acquiesce apparemment...

La sanction est très très sévère, et complètement en opposition de la Loi.
Et si Élisée, finalement, avait prit une grosse tête suite à l'héritage d'Elie avec un énorme ego en supplément? Après tout il était humain, mais bon YHWH envoie quand même les ourses ...

Beeeh ouai mais "FALLAIT PAS se moquer" semble nous dire la WatchTower!

A comparer avec l’attitude de Jésus avec les enfants...

8 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je souhaiterais faire un renvoi sur ce lien:
    http://www.lueur.org/textes/elisee-ours.html
    A lire et à méditer: le commentaire jette une lumière radicalement différente sur ce passage... Déchirer peut avoir le sens de disperser...

    RépondreSupprimer
  3. Un grand merci pour le lien qui permet d'avoir une autre approche.

    Je veux bien qu'on explique que le mot "déchirer" peut avoir le sens de disperser, mais si on émet l'hypothèse qu'effectivement à la vue d'un ours tout le monde part en courant à toute vitesse (j'y avais penser au départ de ma lecture du texte), la phrase précise que les ourses "déchirèrent 42 de ces enfants", c'est à dire pas tous!
    Dans la traduction de CHOURAQUI c'est "parmi eux..." ce qui sous-entend aussi pas tous.
    Alors s'il y en "que" 42 qui se dispersent, que font les autres? Je trouve que cela n'a pas de sens.

    De plus le contexte montre bien que Elisée n'aime pas franchement la moquerie.
    Et si maudire n'était que renvoyer avec mépris, y a-t-il besoin de le faire au nom de YHWH?
    Pas de sens pour moi non plus.
    Sortir deux ourses me paraît un peu "je sors l’artillerie lourde" pour "juste" disperser des enfants qui de tout temps sont connus pour leurs sottises.
    Cela me paraît très approprié pour faire par exemple...un carnage!

    RépondreSupprimer
  4. Même si je ne partage pas toutes les convictions exprimées sur le site www.lueur.org, il n’empêche que le commentaire défend le récit biblique et encourage chaque chrétien à s’en remettre à Dieu, à l’exemple d’Elisha (ou Elisée). Pour ce qui est d’Elisée, il demeure un fidèle serviteur de Jéhovah Dieu. Sa réaction n’est pas l’expression d’un sentiment humain (donc imparfait): dans cette situation précise, probablement des adolescents, voire des jeunes adultes (de tout jeunes adultes, nuance!) ont contesté la nomination théocratique d’un prophète de Dieu. Leur manque de foi leur a valu la réprimande de Dieu, tout simplement. Evidemment, à la première lecture, on ne peut qu’être choqué. L’analyse et la réflexion permettent d’apprécier ce récit sous un éclairage différent. Donc, rien de barbare ici. Ceci dit, je veux bien reconnaitre que d’autres récits bibliques de l’Ancien Testament laissent quelque peu songeurs: je pense à Samson ou à David...

    RépondreSupprimer
  5. Il est vrai que le commentaire défend le récit biblique.
    En toute honnêteté, je ne suis pas convaincu qu'il faille forcément tirer une "bonne leçon" de ce récit, mais cela reste mon avis.
    Seulement si ce n'est qu'une "dispersion" dans le sens de les faire partir...la porté de l'acte pour une leçon est bien faible je pense.
    Par contre faire un massacre (un peu commune une petite fessé pour un enfant ou une bonne raclé pour un crétin!), ça marque les esprits quant au respect qu'il faut avoir envers le prophète établit par YHWH.
    Surtout que dans le genre massacre d'enfants (ou ados) YHWH n'en était pas à son coup d'essai!

    Ce qui me surprend dans ce texte, ce n'est pas la réaction d’Élisée (homme imparfait!), mais celle de YHWH car on est loin du pardon enseigné par JC!

    Au moment de mourir, JC demandait à son père de pardonner à ses transgresseurs, alors qu'il est LE FILS de Dieu, plus grand qu'un prophète! JC n'a pas été traité de la façon que son rang imposait (moqueries, tortures etc) et pourtant...

    Mais je dois bien avouer que l'on a une lecture "moderne" des textes et que nous pouvons souvent nous tromper à cause de l’influence de nos cultures et autres...

    Mais quand même (je le répète encore, je sais...)! plus je lis l'Ancien Testament, plus j'ai du mal à croire que YHWH de l'AT et le Père du NT soient les même....

    RépondreSupprimer
  6. Diantre! Comment se fait-il que seulement 42 d'ENTRE les enfants furent "dispersés": les autres seraient-ils resté sur place, à papoter avec les ourses?
    C'est toujours étonnant de voir des gens, qui affirment pourtant avoir du respect pour le texte, nier son sens parfaitement évident pour réussir à lui faire dire ce qu'ils ont envie qu'il dise...

    Deuxième remarque à l'attention de "Humble brebis", cette fois: dans ce texte, c'est bien Élisée qui est "responsable" du massacre des enfants, et pas Dieu! Le prophète a bien un "pouvoir", en lui-même. C'est à cause de ce "pouvoir magique", par exemple, que Yhwh empêcha Balaam de "maudire" Israël, et le força à prononcer une bénédiction: Yhwh ou pas, Balaam est un prophète, et il a de ce fait un "pouvoir". Le seul moyen pour Yhwh de le contrer est de l'empêcher de PRONONCER les mauvaises "formules magiques"! C'est assez difficile à appréhender vu nos conceptions modernes de Dieu (qu'est-ce que le Souverain Suprême de l'Univers peut en avoir à faire, que Balaam prononce une formule de bénédiction ou de malédiction, hein, on se demande!), mais ce ne sont justement pas du tout celles qui transparaissent sous ces textes-là.
    Ici, donc, c'est la malédiction d'Élisée qui tue les jeunes enfants, le texte ne dit jamais que c'est Yhwh lui-même qui fait sortir ces ourses des bois...
    C'est typiquement le genre d'extraits qui sont bien plus proches (dans notre "façon de classer" À NOUS, bien sûr) de la "magie" que de la prière. Tout comme Dieu est obligé d'attendre que les cheveux de Samson repoussent (le texte le précise en toutes lettres), pour que sa force lui revienne. Les lecteurs fondamentalistes modernes, là encore, vont travailler le texte pour réussir à annuler ce qu'il dit, et vont vouloir expliquer que les cheveux de Samson ne sont qu'un "symbole", etc., etc... mais ce qui est écrit reste écrit, comme disait Ponce.

    RépondreSupprimer
  7. (P.S. Quant à utiliser le verset où Salomon dit de lui-même qu'il n'est qu'un "petit garçon" pour justifier le fait que le mot "petit garçon" peut désigner de jeunes adultes, ça en dit long sur la qualité exégétique du site...)

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai Yvan, c'est bien Élisée qui est responsable et effectivement on peut confondre pouvoir et prière (donc intervention de YHWH).
    Cela me fait penser à la dépouille qui touche les os d’Élisée et qui...se relève!

    RépondreSupprimer